Un sillage chamboulé…

Elle l’aimait..
Et pour la première fois de sa vie., elle sentait son cœur coincé dans un étau, elle arrivait mal à respirer, elle voulait que tout ce qu’elle ressent se termine aussi tôt que possible, elle voulait que ça soit un rêve..
Tiraillée, elle voulait s’échapper… Loin de lui, loin de tout …
Et pour la première fois,elle ne le cherchait pas pour la réconforter, lui son aimable refuge… une réalité dure à assimiler… Elle n’en pouvait plus et elle se croyait craquer à chaque fois qu’elle le voyait… Elle n’avait pas autre moyen qu’attendre avec toute cette patience divine, que l’univers l’estime de nouveau, et c’est là où son long trajet de recherche de soi a commencé… Oui tout a commencé en ce jour… Incapable de voir les choses en face, elle voulait qu’ils parlent, elle voulait qu’il lui explique.., au fond d’elle, elle voulait lui donner une autre chance, elle voulait tout renouer avec lui..Oh parlement !! elle voulait qu’il le députe. .. , mais comment il a pu lui faire du mal ? Comment il a osé ? Elle croyait qu’elle comptait pour lui, en tout cas il le lui disait tout le temps…. Un tel rejet, un tel comportement … Elle l’a jamais cru… Qu’est ce qu’il l’a emmené à réagir avec une telle froideur, avec une telle ignorance imprévisible ?? Mince… Tellement c’est inhumain, insensé, choquant … Mais elle… elle l’a juste aimé… Qu’est-ce qu’elle a fait de mal ?.. Et pour la première fois elle se posait la question :“qu’est-ce que j’ai mérité pour que ton masque de bonté se perde ?”… Elle s’est sentie trahie, oui trahie, son supposé ami, son supposé confident…c’est ce coup là qui l’a détruit, ce rejet et cette insouciance qui l’ont chamboulé… Elle croyait réellement en ses nobles promesses, elle croyait en lui…. Certes marrante la vie quand il passe de sa personne préférée à un inconnu.
Elle savait que l’AMOUR est indispensable dans nos vies , elle savait qu’on ne peut pas vivre sans aimer , sans exercer en toute liberté ce qu’on veut avec notre personne bien-aimée , sans s’exprimer , sans avoir un confident ; le refuge qui comble nos failles et apaise nos angoisses,…, sans tout simplement se déployer .
“Mais comment est-ce que je devrais t’oublier , toi mon lumineux et tendre étoile..? Comment est ce que je dépasserais..?”

Tout ce qu’elle éprouvait, était sincère.
Tout ce qu’elle éprouvait, était ardent.
Tout ce qu’elle éprouvait, était enfantin.
Tout ce qu’elle éprouvait, était tout juste merveilleux…
Maintenant, elle patauge dans l’imbécilité sachant qu’elle n’oublie pas en un jour quelqu’un qu’elle aurait voulu aimer pour toujours.

Et en s’échappant , elle se demandait :” toi , ma connexion cosmique, pourquoi encore encombres-tu mes pensées ? Et si on s’est mal compris ?Et s’il faut tout recommencer?”
Et revoilà ce cercle pernicieux de questions qui lui retombaient dessus… Elle avait peur et elle avait tort .Encore sous le choc ,toutes ces choses là , tournaient en rond dans sa tête . Elle voulait lui parler , elle voulait qu’ils discutent… Et dès qu’elle le voyait, elle tremblait tout en lui regardant pour masquer son anxiété sous-jacente…. Volubile, il était …“Et si cette personne tant aimée , nous blessera de nouveau?”… La phase de doute et de questionnement réapparaissait à chaque instant ! Elle n’arrivait pas à dormir … Tellement cette histoire lui est devenue obsessionnelle.

Certes , les attentes la plongeaient parfois dans la déception. Et malgré tous les remous , elle s’est redressée , elle a pardonné et elle a fait en sorte d’oubli. Mais cette fois-ci , elle avait plutôt le coeur craintif ; sa peur s’est amplifiée et elle avait cette envie de repartir sur son chemin tout en effaçant le mal qui a pu parvenir ! Mais passer à autre chose et lâcher prise , ce n’est ni son atout ni aussi facile que çà !.. Elle s’est rappelée du bon moment qu’ils ont passé ensemble , des souvenirs qu’elle a juré être gravés à jamais dans sa mémoire , du sourire qui apparaît dès qu’ils se voyaient !
“Oui toi cher Ami , je suis prise de nostalgie , j’ai envie de revivre ce que j’ai vécu , j’ai envie que tu redeviennes celui que j’ai connu au début , celui qui était attentionné , celui qui me consacrait du temps , oui du temps , celui qui ne s’ennuyait pas à ma présence , celui qui ne partait pas sans me dire au revoir , celui qui rigolait … bref , le passé me hante !J’y croyais, j’y croyais tellement à tes dires, mais il faut dire que tes belles paroles se sont envolées comme une plume dans la brise du vent.. Et tu as changé , là je ne te reconnais plus … Et je suis prise de nostalgie…”

“j’ai fait tous les efforts possibles , j’ai cherché tous les points d’ententes pour que toi ma bien aimée , soit choyée , gâtée , comblée…” Oui , elle l’avouait, cajolée de plaisir , elle passait ses besoins avant les siens .

Et… tout ce qu’il avait à choisir c’était la blesser. Oui la blesser, c’était son choix ,son seul et unique choix. Et la voilà en subir les conséquences .
Pourtant elle n’était pas rancunière.. Elle a préféré s’évader, vivre sa détresse toute seule, essayer d’oublier et de récupérer tout ce qu’elle a perdu … au lieu de chagriner sous son ombrelle ..

Là elle savait que le revoir ne lui apportera plus rien. Elle savait que ses paroles ne valent plus rien. Elles n’ont jamais été aussi importantes auparavant, pourquoi elles le seraient maintenant ?? Elle n’avait plus confiance.. Rien que le voir, ça la tue, ça lui rappelle tout le mal qu’il lui a fait, toutes les promesses en vain … Elle n’avait que du mauvais souvenirs de lui… Elle ne croyait jamais qu’il la blesserait autant, lui, ” son prince charmant ” et pourtant il l’a fait..
Aujourd’hui ,elle s’est rendu compte qu’elle a perdu tout ce qu’elle avait de plus chers dans sa vie : ses sentiments, son temps, son affection et la plus chère : sa santé… Elle se demandait :” est-ce de l’ingratitude humaine qui te laisse aussi insouciant ? “

Et malgré tous les remous qu’il y a pu y avoir, elle n’était pas malhonnête , elle l’a jamais été auparavant et c’est d’ailleurs pourquoi elle a préféré s’en aller parce qu’il n’y a plus rien qui les lie, plus rien. Rien n’était réciproque . Il n’a jamais été son ami.. Les amis ne blessent pas, les amis ne poignardent pas, les amis ne cachent pas, les amis ne délaissent pas, les amis ne fuient pas les confrontations, les amis consacrent leurs temps, les amis sont francs, les amis tiennent leurs promesses à ceux qu’ils aiment, les amis respectent …
Elle riait et disait :“Cher égocentrisme, que tu sois mon allié comme tu es le leurs ..”

Mais il était temps
Il était temps d’ôter ce bandeau qui l’empêchait de voir la réalité.
Il était temps de faire son choix , d’accrocher son sourire et d’avancer sans se retourner …Elle voulait se retourner…Cependant, elle se disait que le monde est assez étonnant.
…Il savait qu’elle n’a jamais rien attendu de lui, de personnes d’ailleurs vu que ,pour elle,les attentes sont décevantes, mais elle ne voulait pas ressentir tout ce mal, elle ne voulait pas qu’on lui fasse autant de mal, elle ne méritait pas le mal… On lui disait souvent que l’amour rime toujours avec la souffrance.. Mais elle n’y ait jamais cru… Jusqu’au jour où tout a basculé.
Elle a lassé de croire toutes les promesses qu’il ne les a jamais tenues.
Elle a fini par accepter , mais elle ne s’est pas lassée d’aimer .
Elle aimait ses parents , ses amis , sa famille … Elle aimait la vie.
Certes elle a compris que l’amour ne fait pas mal , mais ce sont plutôt les personnes qui ne savent pas comment aimer ,qui finissent par nous blesser .
Elle a compris que même si le changement pourrait , au début , être pénible , il finira par nous placer dans l’endroit où on est censé être.
Elle a compris que personne ne devrait éteindre cette lueur brillante ,en elle.
Elle était confiante et forte .
Elle croyait toujours que le meilleur est à venir , et que les choses vont s’arranger…

Big Hearted Muffin

"La vie est un jeu violent et hallucinant ; la vie, c'est se jeter en parachute et prendre des risques, tomber et se relever, c'est de l'alpinisme, c'est vouloir monter au sommet de soi-même et être insatisfait et angoissé quand on n'y parvient pas."

Leave a Reply